Maria Montessori voit « L’éducation comme une aide à la vie ». 

Inscrivez vous à notre lettre d'information :


La pédagogie de Maria Montessori
dans les grandes lignes

Autonomie

Les objectifs principaux de la pédagogie Montessori sont de permettre à l’enfant
• de prendre confiance en lui, de devenir autonome,
• d’agir et de penser par lui-même,
• de communiquer avec les autres,
• de respecter les autres et son environnement,
• de le préparer à une vie sociale harmonieuse.

C’est un état d’esprit qui demande d’avoir confiance en l’enfant et qui a pour but de l’accompagner dans son développement, en respectant son rythme et sa personnalité, avec bienveillance.

C’est une méthode pour donner le gout et la curiosité d’apprendre, sans évaluation, sans compétition.
L’enfant a la liberté de choisir quel travail il souhaite faire, la motivation venant de lui, il sera bien plus facile pour lui de se concentrer.
L’enfant a la liberté de mouvement, il peut s’installer sur une table ou sur un tapis.
Cette liberté de choix et de mouvement, tout en respectant les règles de vie en groupe, permettent à l’enfant de développer son autonomie.

L’éducateur prépare un environnement adapté aux besoins de l’enfant, ordonné et structuré.
Le mobilier est à la taille des enfants, le matériel est attirant.

L’éducateur observe l’enfant, et le guide en lui présentant le matériel adapté à Fred et enfantsses besoins.
On entend souvent dire qu’un petit enfant de maternelle ne peut pas se concentrer longtemps sur une activité. Or il est impressionnant de voir un enfant très jeune, se concentrer en utilisant un matériel Montessori et répéter de très longues minutes des gestes précis, quand c’est une activité qu’il a lui-même choisi et qui correspond à ses besoins.

Le matériel a été élaboré scientifiquement, il a été pensé pour que l’enfant le manipule.

Le matériel permet à la main de s’exercer, c’est par la répétition que l’enfant affine ses gestes et se construit. Pour Maria Montessori « la main est l’outil de l’esprit ».

Par l’exploration sensorielle du matériel l’enfant s’imprègne des concepts, il pourra ensuite cheminer vers l’abstraction. C’est un apprentissage par l’expérience.

Chaque matériel isole une qualité, c'est-à-dire une seule difficulté sur laquelle travailler (forme, couleur, dimension…). Le matériel contient le contrôle de l’erreur, l’enfant peut ainsi s’auto-corriger.
Le matériel et le mobilier sont adaptés à la taille et à la force de l’enfant.

Le matériel est beau et attirant et est en exemplaire unique, ce qui implique que les enfants doivent patienter ou se mettre d’accord pour l’utiliser, cela contribue à la socialisation.

Maria Montessori lorsqu’elle a élaboré sa pédagogie a identifié dans le développement des enfants :

L’esprit absorbant : l’enfant absorbe naturellement ce qui l’entoure comme une éponge.
L’enfant passe par des périodes sensibles, des prédispositions qui l’attirent de manière temporaire vers des centres d’intérêts (l’ordre, le langage, le mouvement, la vie sociale…). Pendant ces périodes, grâce aussi à son esprit absorbant, l’enfant va développer des compétences sans efforts, naturellement, à condition que l’environnement, l’éducateur et le matériel soient réunis pour qu’il puisse profiter des ces motivations naturelles.

Montaigne a écrit « Enseigner, ce n’est pas remplir un vase, c’est allumer un feu ».
Maria Montessori s’en est peut-être inspiré lorsqu’elle a écrit « L’enfant n’est pas un vase que l'on remplit, mais une source que l’on laisse jaillir ».

Pour approfondir vous pouvez lire :
« Apprends-moi à faire seul, la pédagogie Montessori expliquée aux parents » de Charlotte Poussin.